Accueil  /  Air comprimé et vide

L’AIR COMPRIMÉ DANS L’INDUSTRIE :

 

L’air comprimé est de l’air prélevé dans l’atmosphère, dont on utilise la compressibilité à l’aide d’un système pneumatique (compresseur). Cet air est maintenu sous une pression supérieure à celle de l’atmosphère. L’air comprimé est considéré comme le quatrième fluide utilisé dans l’industrie, après l’électricité, le gaz naturel et l’eau.

L’air est comprimé au moyen d’un compresseur avec lequel seront délivrés un débit et une pression. Il est asséché afin d’éliminer l’eau avec un sécheur d’air frigorifique ou par adsorption, filtré pour retenir les poussières et particules d’huile et enfin stocké dans un réservoir. Il est acheminé par des tuyaux, dits réseaux, jusqu’aux points d’utilisation dans l’usine.

L’air comprimé est une énergie non polluante, stockable et antidéflagrante, elle offre ainsi une grande souplesse d’utilisation

 

Dans l’industrie, l’air comprimé permet d’alimenter des process de fabrication, des outils, des actionneurs, des automatismes. Ses applications sont nombreuses: gonfler, véhiculer un produit, souffler, refroidir, maintenir sous pression, faire du vide (venturi), éprouver une capacité, tester une étanchéité …

L’air comprimé peut être médical ou encore respirable. Dans ces deux cas, Les technologies de compression et de traitement de l’air comprimé doivent répondre à des normes de filtration mais également de teneur en oxygène, azote, argon et en impuretés du CO2 distribué.

L’air comprimé représente en moyenne 10% de l’énergie totale consommée par une usine, il est donc essentiel de dimensionner au mieux les compresseurs et sécheurs afin d’optimiser les coûts énergétiques. Pour ce faire, audits de consommation, dimensionnements et choix technologiques sont essentiels.

Des solutions ingénieuses donnent à ce fluide de larges et inépuisables champs d’application. Des systèmes, des moyens d’essais, des bancs de test peuvent mettre en œuvre l’air comprimé pour répondre avec exactitude et précision aux contraintes techniques des industriels.

 

 

 

LE VIDE DANS L’INDUSTRIE :

 

Le vide peut être désigné comme étant l’absence de gaz ou de vapeur dans un récipient fermé. Il commence en dessous de la pression atmosphérique (1013 mbar). Faire le vide c’est éliminer les particules gazeuses contenues dans un récipient jusqu’à s’approcher du vide absolu qui n’est jamais atteint.

  • Le vide permet d’éliminer l’oxygène d’une enceinte
    Ex : conditionnement alimentaire, fabrication d’ampoules, dépôts de métaux sous vide
  • Utiliser la force mécanique générée par la différence de pression
    Ex : manutention par ventouses
  • Déplacer un équilibre physico-chimique
    Ex : distillation moléculaire, évaporation sous vide, séchage
  • Abaisser la densité moléculaire afin de permettre le déplacement de particules
    Ex : tubes TV

Le vide est un isolant thermique, phonique et électrique

 

Il est utilisé dans les industries aéronautiques, spatiales, Défense, chimiques, optiques, mécaniques, électriques, électroniques, métallurgiques, de matières plastiques, nucléaires, alimentaires, médicales, pharmaceutiques, froid et climatisation et emballage.

Des solutions ingénieuses donnent au vide de larges et inépuisables champs d’application. Des systèmes, des moyens d’essai, des bancs de test peuvent mettre en œuvre le vide pour répondre avec exactitude et précision aux contraintes techniques des industriels.

 

 

 

 

 

 

airComprimeAzote

Air comprimé dans l’industrie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vide-352x430

Le vide dans l’industrie